Matériaux rares
Serge Amoruso
Pierre Corthay
Guy Chanel
Atelier Graveline
Atelier Migeon
Christian Bonnet
Atelier Michel Germond
Atelier Etienne
Marbrerie Rouger

Atelier Michel Germond – A craftsman for 35 years, Michel Germond works with five compagnons. He specializes in the restoration and conservation of chairs, veneered or marquetry furniture, and Boulle marquetries, mainly from the 17th and 18th centuries. His extremely high-quality work is for public and private collections. He is honorary president of Les Grands Ateliers.

Michel Germond est un grand monsieur de la marqueterie Boulle. Il voudrait bien éviter cette étiquette, qui est l'arbre cachant la forêt. Mais comment faire ? Il y a d'ailleurs des pièces témoins dans l'exposition. Comme ce bureau Boulle (laiton, écaille) d'époque Louis XIV. Il avait été présenté en cours de restauration, en 1995, aux « Ors du Temps » dans le Marais à Paris, la première manifestation des Grands Ateliers, dont Michel était le premier président en exercice. Grâce à un prêt exceptionnel, le voici six ans plus tard, dans sa magnificence retrouvée... et conservée, « ce qui est au moins aussi important ».

Comme aussi ce presse-livres Louis XIV (laiton, étain, noyer et acajou de Cuba). Une pièce d'époque, unique jusqu'à preuve du contraire. Michel Germond l'avait restauré lui-même, pour un client qui partageait la même éthique face à l'objet... De ce souvenir qui lui tient à cœur, est née une première dans cet atelier de restaurateur pur et dur : la création, suggérée par une jeune visiteuse, de deux buvards de bureau dont les motifs se répondent, 'partie' et 'contrepartie', pour mettre en évidence cette spécificité de la marqueterie Boulle. L'idée était intéressante. Noyer, étain et laiton cuivré, les buvards sont là.

Pour Pregny, il a restauré le bois du planétaire XVIIIe, dégagé sa marqueterie d'origine ; repris le bâti de la chaise à porteurs du Connétable de Lorraine ; réalisé les étriers en acajou de la petite selle d'apparat portugaise...

Mais, parce que le registre des interventions de l'Atelier est plus vaste que son image, Michel Germond présente deux étapes d'autres travaux. L'une, impressionnante : un fauteuil Louis XVI en bois doré à la feuille, estampillé M. Julien, « vermoulu et d'une extrême fragilité », hérissé de broches maintenant les éléments en cours de restauration, à côté des radios qui révèlent les problèmes internes, mais aussi la dentelle de son décor sculpté... L'autre, exquise : un bijou de table XVIIIe marquetée d'œillets bleus, estampillée RVLC, restaurée en 1996, à temps pour la deuxième manifestation des Grands Ateliers, « Mains et Merveilles » au Couvent des Cordeliers à Paris. Par une extrême courtoisie, elle aussi a été prêtée pour l'exposition de Pregny.

La vie d'un restaurateur est jalonnée de moments d'émotion. Quand Michel surmonte sa pudeur, il évoque ce coffret de toilette emporté par Marie-Antoinette à Varennes. Il l'a gardé longtemps sur son bureau, intact : « L'ouvrir, j'avais pu ; le toucher, je ne le pouvais pas ». Ou le fauteuil de Napoléon à Sainte-Hélène (que Rémy Brazet allait ensuite regarnir) : un fauteuil de malade, profond, protecteur, où l'on avait ajouté un pupitre à un bras, un élément de lustre à l'autre, pour un confort de fortune...

L'expertise engage l'expert pour trente ans. C'est une responsabilité que Michel Germond assume pleinement : il est expert près la Cour d'appel de Paris, intervenant auprès de Christie's depuis plusieurs années, et consulté comme conseil par des clients.

Bois précieux et marqueteries Boulle