Métiers rares
Patrick Desserme
Gilles Chabrier
Etienne Rayssac
Atelier Groux
Atelier Pierre Bonnefille
Bernard Veillault
Alain de Saint Exupéry
Pascal Berland
Atelier Pierre Reverdy
Atelier Jean-Luc Seigneur
Ateliers Gustave Gernez
Jacques de Champfleury
Florence Bonnimond-Dumont
Alain Bouchardon

Etienne Rayssac has had extensive training in drawing, modeling and sculpture. After eleven years of practical experience at the Fancelli Ateliers, he opened his own sculpture atelier in 1992, working mainly with wood, but also with clay and wax for bronze casting. He has focused his work on wood panelling and furniture, making replicas of antiques or creating original works and decorative objects.

Etienne Rayssac sculpte les bois de nos latitudes le bouleau au grain fin, comme moiré parfois ; le tilleul, très fin, tendre et léger, qui rosit à la lumière ; le chêne, lourd, nerveux, résistant... pour le mobilier, les boiseries, les éléments d'architecture extérieure ; la terre pour la décoration (têtes d'angelot, ou de Méduse ; bouquets de fleurs, ou de fruits...) ; la cire enfin, pour certains moulages de bronzes d'art et d'ameublement.

 

Derrière cette palette, il a un joli bagage en dessin, modelage et sculpture : les Beaux-Arts de Bordeaux, l'Ecole Boulle, l'Atelier des Beaux-Arts de la place des Vosges, l'Ecole de la Grande Chaumière, onze ans dans les ateliers Fancelli ; plus dix ans à son propre établi, au Faubourg Saint-Antoine.

Cela permet à Etienne Rayssac de répondre à toute demande, et la demande est éclectique : baldaquins, commodes et consoles ; boiseries, cheminées et colonnes ; fenestrages (gothiques, entre autres), portes cochères et portails ; sièges, tables et tables basses (originales)... Ou alors, décors de bouquets et guirlandes, qu'il traite soit en bois, soit en terre cuite...

Pour Pregny, Etienne Rayssac a choisi de s'exprimer là où on ne l'attendait pas : dans le cadre d'un grand miroir de style Louis XIV ; mais un cadre d'une finesse telle qu'il laisse toute leur ampleur aux glaces (au mercure) qu'il souligne, et que le travail de décor se remarque au deuxième regard seulement...

Dans une applique murale, ensuite ; mais une applique qui n'est qu'un avant-goût de la paire en devenir... Un décor en feuilles de chêne (sculpté dans un tilleul rosé) qui s'épanouit hors d'un socle de lichens. Etienne Rayssac l'a travaillé pour qu'il soit ensuite doré à la feuille, à l'image des grands lustres qu'il réalise sur commande des décorateurs. Mais Olivier Jobbé Duval a, lui aussi, choisi de n'intervenir que partiellement. Avec une dorure nerveuse, soignée, finie, sur le dragon parti à l'assaut des branches. Pour souligner l'apport du doreur sur le travail du sculpteur.

Sculpteur sur bois, terre et cire